Home Actualités Accueil Présentation du projet
Présentation du projet

Objet :

Créer un espace de promotion des initiatives liées à l’Afrique et chargé de susciter des rencontres, réflexions, débats et prospectives sur l’Afrique.

 

Le projet de la Casa Africa Nantes, c’est co-construire d’autres modes de partenariat, de pratiques et de rapports avec le continent africain, en collaboration avec les autres territoires et autres continents. C’est prendre en compte les cultures d’origine, les migrations et les histoires africaines. C’est souhaiter connaître au plus près l’économie informelle, populaire, sociale et solidaire. C’est une promotion des arts et cultures d’Afrique et d’ailleurs. La Casa Africa souhaite ainsi apporter un autre regard sur ce continent et les initiatives qui lui sont liés, de près ou de loin.

Motifs de l'action

 

Voici près de 20 ans que l’idée de créer la Maison de l’Afrique à Nantes existe. Déjà aux lendemains du Sommet de La Baule de 1989, est évoquée chez les acteurs nantais cette nécessité de créer un espace dédié à l’Afrique, aux africains et à tous ceux qui s’y intéressent. Puis, l’idée émerge de nouveau lors de l’exposition des Anneaux de la Mémoire de 1991. Depuis lors, les africains ont toujours ressenti le besoin de créer un lieu leur permettant de se retrouver, d’échanger, mais aussi d’offrir un espace significatif de leur culture aux nantais, ceci afin de rendre plus lisibles et plus compréhensibles les cultures africaines dans leur diversité, et par extension l’ensemble des initiatives liées à l’Afrique.

Casa Africa Nantes est donc une réponse à la volonté de nos paires : co-construire un espace dédié à l’Afrique, avec et pour les générations à venir.

Les années passant, les conditions se sont petit à petit réunies pour rendre effectif ce projet. Il a profondément mûri. De plus, De plus, la visite de la Casa Africa Brésil par Marï-Am SAO, Michel MARJOLET, alors élu à la Ville de Nantes, et Jean Philippe MAGNEN a beaucoup marqué les esprits et inspiré la concrétisation du projet à Nantes. La création d’un tel lieu serait également une suite logique à la création à Nantes de structures similaires, telles que la maison de l'Europe, l'institut des études avancées des rapports nord-sud, le futur institut des Amériques, etc.

Mais surtout, les besoins liés à ce projet ont pris une proportion importante et incitent à l’action.

 

Des besoins clairement identifiés

  • Favoriser les rencontres entre acteurs intéressés par l’Afrique

Il existe sur Nantes et la région une multitude d’actions à destination du continent africain, ce qui démontre l’intérêt de la population environnante pour celui-ci. Pourtant, peu d’acteurs se connaissent, partagent leurs expériences, leurs questionnements, leurs doutes. La visibilité des actions est insuffisante, notamment pour les associations issues de l’immigration.

Ce manque de lisibilité, ce cloisonnement des initiatives peuvent constituer un obstacle à une réflexion pertinente et à une action de coopération efficace à terme.

 

  • Reconstruire du lien entre Nantes et l’Afrique

 

La portée symbolique de la création de ce lieu dans la ville de Nantes est importante. Ce besoin de retour sur l’Histoire qui relie Nantes et l’Afrique fait l’objet d’une demande constante et identifiée par les nantais, mais aussi par les collectivités des Pays de la Loire.

 

 

  • Offrir la possibilité d’une meilleure connaissance de l’Afrique à la population

Enfin, il apparaît clairement que le continent africain demeure mal connu par la population. Les Africains constatent une confusion et une interprétation faussée des réalités africaines et ce notamment sur des comportements quotidiens. Nous évoluons dans une société où l’image de l’Africain est quelque peu galvaudée et parfois bien loin de ses réalités. Il en va de même pour les problématiques de développement qui touchent certains pays du continent. Seul un dialogue entre les différentes communautés, l’organisation d’évènements informatifs et d’actions de solidarité envers les peuples du continent permettraient de faire connaître les sociétés en Afrique, dans leurs réalités historiques, culturelles, économiques et sociales.

 

  • Favoriser la cohésion sociale par la reconnaissance citoyenne

 

Le territoire nantais est riche d’une population multiculturelle. L’immigration, choisie pour les uns et subie pour d’autres, l’histoire, sans compter une conjoncture économique et sociale difficile et bien d’autres critères encore expliquent les tensions qui subsistent entre ces populations.  Un contexte qui révèle aussi une difficulté pour chacun de ces Français d’origines et/ou de cultures diverses à se construire une identité propre.

Quelle est ma place dans cette société, avec sa culture, alors que ma culture est tout autre ? Quelle est ma place par rapport à ceux dont je partage la culture et/ou le pays d’origine ? Suis-je français ou étranger sur un territoire dans lequel je vis, au développement duquel je prends part ?

L’ambition de la Casa est d’accompagner les populations africaines dans leur recherche identitaire pour une meilleure cohésion sociale.

À travers un lieu physique dédié aux cultures d’Afrique, en faisant mieux connaître ces cultures, mais aussi en favorisant l’entreprenariat. Ce projet vise à valoriser les individus dans ce qu’ils sont, en vue d’une meilleure reconnaissance citoyenne et afin qu’ils intègrent leur identité de citoyens français.

 

Impacts du projet

 

Un espace de réflexions, d’échanges et d’information

La Casa Africa sera un lieu pour alimenter la réflexion sur l’Afrique, elle sera un espace de communication, un lieu permettant les échanges de savoirs et d’expertises.

Lieu ressource, la Casa Africa mettra à disposition du public un fonds documentaire important, permettant de prendre connaissance des actions existantes sur Nantes, en lien avec l’Afrique. La Casa Africa offrira aussi l’accès à  une information générale sur le continent, et en particulier sur chacun de ses pays. Ainsi, chaque individu ou structure souhaitant agir avec l’Afrique adoptera le comportement juste et équilibré face aux cultures qu’il côtoiera et aux problématiques qu’il sera amener à gérer.

Un espace de recherche et d’accès au savoir

La Casa Africa est innovante, car elle va associer un partenaire majeur, l’Université de Nantes. Au travers de la Commission Afrique du CURI (Conseil Universitaire des Relations Internationales), l’association développera de multiples partenariats avec  les chercheurs et étudiants de l’Université particulièrement tournés vers l’Afrique. Au-delà, il est envisagé de valoriser les chercheurs africains eux-mêmes en les conviant depuis leur continent dans ce lieu afin de nous transmettre leurs savoirs.

 

Un espace de valorisation artistique et culturelle

L’art africain, notamment contemporain, se doit d’élargir son public, de sortir des « clichés ». C’est pour ces raisons que la Casa Africa sera un lieu idéal pour informer avec plus de réalisme un nouveau public, plus ouvert à une autre manière de voir l’Afrique et ses capacités artistiques.

De manière générale, le développement d’activités artistiques africaines et non-africaines permettra un échange culturel riche, vecteur de tolérance et de reconnaissance de l’autre.

 

 

Un espace vecteur de solidarités : un projet ancré Économie Sociale et Solidaire

Ce projet répond au besoin de promotion de l’économie sociale et solidaire, par le soutien et la mise en place de projets ici et là bas répondant à ses principes et à l’objectif d’amélioration des conditions de vies des africains à Nantes et de développement économique et social de leurs pays d’origine.

Localement, alors que les chiffres du chômage ne cessent de croître, Casa Africa Nantes souhaite prendre part au redressement économique du territoire en accompagnant les projets d’entrepreneurs locaux. Cette démarche s’adressera en particulier aux femmes et aux jeunes, ces derniers étant particulièrement touchés par le chômage. Concrètement, les locaux qui hébergeront la Casa Africa comporteront des espaces commerciaux dédiés aux entrepreneurs des quartiers, afin qu’ils puissent y développer leurs activités. Pour L’association, il s’agit  aussi de créer une dynamique sur l’ensemble de la région.

 

Un impact territorial certain

Ce projet a un impact territorial fort. Un regard sur l'histoire et le présent permettra au territoire nantais de concevoir sa coopération avec l'Afrique avec plus de clarté, de légitimité et de visibilité.

Globalement, une meilleure appréhension des questions concernant l’Afrique participera aux valeurs de  tolérance, de solidarité et de développement de la citoyenneté, chères à l’agglomération nantaise. Étant donné le besoin de reconnaissance des Africains dans la société française et face à la marginalisation dont ils sont parfois victimes, La Casa portera une attention particulière sur la promotion des droits humains sur le continent africain, et à l’échelle nantaise.

 

 

Démarche

La création du lieu physique requiert une phase préparatoire de toute importance. Un travail  en profondeur sur le format de la structure, son déploiement local et à l’étranger, sur son fonctionnement général. Une attention particulière sera portée à l’élaboration collective du projet, dans ses orientations et ses activités.  La Casa Africa s’attache particulièrement à travailler en lien avec l’existant, d’agir en complémentarité avec l’ensemble des acteurs.

L’année 2009 sera donc celle de la mobilisation et de la construction, ponctuées par des évènements fédérateurs et déjà précurseurs de la philosophie du projet.

 

Grand inventaire

Réalisation d’un grand inventaire de l’ensemble des acteurs et initiatives liées à l’Afrique dans la région.

Prise de contacts préliminaires avec des partenaires étrangers.

 

Création de commissions de travail

Dans le souci d’opérer un travail collectif, et de permettre à chacun d’avoir un rôle et des responsabilités, des commissions de travail seront créées. Il existe à l’heure actuelle cinq commissions : la jeunesse, l’éducation aux questions africaines, les arts et cultures africains, la communication et la vie associative, les femmes.

 

Bénéficiaires

Ce projet s’adresse en premier lieu à l’ensemble des acteurs, associations, porteurs d’initiatives liées à l’Afrique. Mais plus globalement, il touchera tout type de publics, qu’ils soient d’origine africaine ou non. Les axes d’actions toucheront autant un public de masse qu’un public plus réduit en fonction de l’activité.

 

Globalement, la jeunesse nantaise sera un public privilégié, qu'elle soit à l'initiative des actions ou qu'elle en soit bénéficiaire. Notamment parce que cette dernière apporte un dynamisme nouveau aux initiatives, et permet de comprendre des préoccupations générationnelles importantes à considérer.

Pour la Casa, il s’agit aussi de faire venir les quartiers périphériques au cœur de la ville et de les associer à la mise en œuvre du projet en leur offrant un lieu d’expression, de dialogue et d’échange, et ainsi faciliter l'accès à une citoyenneté à part entière. La jeunesse de ces 11 quartiers sera mobilisée durablement sur le projet associatif.

 

Partenariats envisagés :

L’association a pour ambition de créer un réseau de partenaires conséquent autour de ce projet, tels que :

Des partenaires étrangers : associations, centres culturels, universités, collectivités, etc.

 
Copyright © 2017 Casa Africa Nantes. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.